L’Allemagne ne finalise pas la vente de trois sous-marins à Israël.

L’Allemagne a reporté la signature d’un accord sur la vente de trois sous-marins à Israël, a indiqué mardi un responsable israélien alors qu’une enquête est ouverte sur des soupçons de corruption dans cette affaire.

Les deux pays devaient signer un protocole d’accord à Berlin la semaine prochaine, selon les médias israéliens. Une source auprès du Conseil de Sécurité nationale israélien a indiqué que « l’Allemagne a reporté pour le moment la signature de ce protocole« , sans donner d’autres détails.

Cette décision survient alors que la police israélienne mène une enquête sur des soupçons de versements de pots de vin et de blanchiment d’argent qui entacheraient cette transaction portant sur trois sous-marins produits par le groupe allemand ThyssenKrupp. Selon les médias, une des personnes impliquées a accepté d’être un témoin à charge.

Les enquêteurs ont procédé depuis une semaine à l’interrogatoire de plusieurs suspects qui ont été placés en garde à vue ou assignés à résidence. Parmi eux figurent l’ancien commandant de la marine Eliezer Marom, l’ex-directeur adjoint du Conseil de la Sécurité nationale Avriel Bar Yosef et le représentant local de ThyssenKrupp Miki Ganor.

Me David Shimron, un cousin et avocat personnel du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a lui aussi été interrogé. Mais la mesure d’assignation à résidence à son encontre a été levée.

Selon les médias, Miki Ganor, toujours en garde à vue, pourrait devenir un témoin pour l’accusation. Les responsables israéliens ont toutefois souligné que l’Allemagne n’avait pas annulé la vente mais attendait de connaître les résultats de l’enquête, a indiqué le quotidien Yediot Aharonot.

Lire la suite sur israelvalley.com