Pour l’Allemagne, les manuscrits de la Mer Morte n’appartiennent pas à Israël

L’Allemagne a refusé de reconnaître les droits d’Israël sur les antiques rouleaux de la mer Morte. Voila qui pose problème car une exposition desdits manuscrits, devait précisément avoir lieu en Allemagne

Sous la tutelle de James Snyder, alors directeur du Musée d’Israël, une partie des rouleaux avait déjà été exposé au musée Martin Gropius-Bau de Berlin en 2005 dans le cadre d’une exposition honorant 40 ans de relations diplomatiques entre l’Allemagne et l’Etat juif.

Ainsi donc, le premier pays à exposer partie des « Manuscrits de la Mer Morte » en dehors du Moyen Orient en 2005, ne garantit plus, douze ans après, le retour de ces mêmes rouleaux dans l’Etat Hébreu… S’ils étaient revendiqués par l’Autorité palestinienne !

Prudence israélienne

A juste titre, Israël a donc choisi de se désister d’une exposition prévue en septembre 2019 au Musée Biblique de Francfort desdits manuscrits après que l’Allemagne ait refusé de s’engager à garantir leur retour si l’Autorité palestinienne ou la Jordanie décidaient d’en contester la provenance !

Petit rappel, ces écrits, parmi les plus anciens textes connus liés à la Bible Hébraïque ont été découverts en 1946 par des Bédouins en Judée et Samarie.

Il faudra attendre 2010 pour que le département des antiquités jordaniennes exige le retour de certains des rouleaux sous le motif qu’ils auraient été emportés illégalement par Israël pendant la guerre de 1967.

Propriété floue pour les Allemands

Conséquence de quoi, aujourd’hui, le ministre de la Culture du Land de Hesse, Mr Boris Rhein, de déclarer aux agences de presse allemandes que le Ministère Allemand des Affaires Etrangères et le Commissariat Fédéral aux Affaires Culturelles considéraient comme floue la propriété par Israël de ces manuscrits !

Ce à quoi « Le directeur des Affaires Culturelles de Francfort, Ina Hartwig, aurait déclaré que l’annulation de cette exposition lui était une « grande déception émotionnelle » et « regrettait qu’une telle opportunité fut ainsi perdue ».

Une opportunité perdue ?  C’est le moins que l’on puisse dire !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “Pour l’Allemagne, les manuscrits de la Mer Morte n’appartiennent pas à Israël

  • 5 décembre 2017 à 1:44
    Permalink

    dès lors que des manuscrits ont été emportés illégalement par un Etat on voit mal comment il pourrait revendiquer sur ceux-ci des droits imprescriptibles. C’est cela qui -de manière compréhensible- est en cause, et non le fait qu’en l’état actuel ceux-ci… appartiennent à Israël. Le titre de l’article est passablement manipulatoire

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *