L’Allemagne d’Angela Merkel vole au secours des Palestiniens

Après l’Amérique, c’est à l’Allemagne de cracher au bassinet des « Pauvres Palestiniens » ! Mais qu’ont-ils donc de spécial pour que le monde entier s’apitoie ainsi sur leur sort ?

Ainsi, c’est au tour de la chancelière Allemande Angela Merkel de leur envoyer des subsides par l’intermédiaire de l’ONU, (alors que les caisses de madame Merkel sont présumées vides), en lieu et place des Etats Unis d’Amérique. Berlin a annoncé vendredi 31 août, une augmentation « substantielle » de sa contribution à l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

Le ministre des affaires étrangères allemand, Heiko Maas, a demandé à ses homologues européens réunis à Vienne jeudi et vendredi de faire de même, rappelant qu’il s’agit d’aider plus de trois millions de « pauvres palestiniens » sur les cinq millions enregistrés comme réfugiés, de « pauvres palestiniens » actuellement en grandes difficultés en raison des coupes drastiques de l’aide américaine passées de 350 millions en 2017 à 60 millions de dollars en 2018….

« Nous nous préparons à fournir des ressources plus substantielles », tambourine encore le ministre allemand à ses partenaires sans en préciser le montant. Reste que l’on se souvient qu’en 2017 l’enveloppe allemande contenait tout de même déjà la modique somme de quelques 81 millions d’euros ! Quel que soit l’importance de notre apport, cela ne suffira pas à compenser le retrait américain et, par conséquent, l’Union européenne doit « faire de nouveaux efforts » martèle encre et encore l’allemand…

Les Etats-Unis se démarquent de l’UNRWA

Il est vrai que l’Amérique s’était montrée fort généreuse depuis des lustres. Mais la fête est finie. Après avoir « attentivement examiné la question« , l’administration de Donald Trump « a décidé que les Etats-Unis ne feraient pas de contribution supplémentaire à l’UNRWA« , une « opération irrémédiablement biaisée« , a indiqué  vendredi la porte-parole du département d’Etat Heather Nauert dans un communiqué.

Selon le Washington Post, je cite, « le gouvernement américain serait en désaccord avec l’organisation onusienne sur l’utilisation de ses fonds. Il souhaiterait par ailleurs que le nombre de Palestiniens considérés comme réfugiés soit considérablement réduit en limitant ce statut aux personnes déjà nées lors de la création de l’UNRWA, en 1949, afin de rendre moins complexes les négociations, en vue d’un éventuel accord de paix, sur le « droit au retour » dans des territoires disputés entre l’Autorité palestinienne et Israël ».

Quant à M. Hossam Zomlot, en tant que représentant officiel à Washington de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), de conclure ce même vendredi par une mise en garde contre l’annulation totale des financements américains. « Couper l’aide à l’UNRWA signifierait que les Etats-Unis renient leurs engagements internationaux et leurs responsabilités »…

Ce qui, d’après lui serait tout à fait condamnable…

Source : https://www.lemonde.fr/international/article/2018/08/31/l-allemagne-va-augmenter-son-aide-a-l-agence-de-l-onu-pour-les-refugies-palestiniens_5348724_3210.html

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

2 pensées sur “L’Allemagne d’Angela Merkel vole au secours des Palestiniens

  • 2 septembre 2018 à 7:17
    Permalink

    UNE AIDE FINANCIÈRE AUX PALESTINIENS OUI MAIS AU PEUPLE PAS À SES DIRIGEANTS AVEC UN STRICT CONTRÔLE DES DÉPENSES.
    TOUS Y RETROUVERAIENT LEUR COMPTE N EST-CE PAS?

    Répondre
    • 15 septembre 2018 à 12:53
      Permalink

      Nos impôts dans les poches des dirigeants palestiniens et Hamas !! s’ils avaient utilisé cet argent à développer la Bande de GAZA , celle-ci serait un bijou !!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *