L’AIEA avoue que l’Iran refuse de coopérer sur le nucléaire

La lune de miel entre l’Administration Obama et l’Iran se traduit par un marge de manœuvre plus importante que jamais de la République Islamique concernant son programme nucléaire. Le directeur de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique Yukiya Amano a révélé vendredi que l’Iran ne coopérait sur aucune sujet concernant son programme militaire, qui est pourtant le cœur supposé des discussions avec la Communauté Internationale. Amano a rapporté qu’une douzaine de sujets clés ne trouvaient aucune réponse à ce stade. Les responsables Israéliens avaient estimé qu’en l’état actuel des négociations,  l’Iran pourrait produire au moins 38 bombes atomiques par an si ses conditions étaient acceptées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *