L’AFP trafique – déjà – le nombre de morts israéliens

L’AFP présente une description souvent contestée en ce qui concerne tout événement lié à Israël. Le choix des mots et des tournures dessert systématiquement l’Etat juif. Mais voilà que le nombre des victimes fait lui aussi désormais parti de la campagne de délégitimation d’Israël.

 

La couverture des violences arabes qui secouent Israël depuis le début des fêtes juives a déjà fait l’objet de nombreux dérapages de la part de la BBC, d’Al Jazeera et de l’AFP notamment.

Si les deux premières institutions se sont platement excusées de présenter les morts terroristes palestiniens sur le même plan, voire avec plus d’attention que leurs victimes israéliennes, il n’en est pas de même pour l’AFP, qui continue son « Israël bashing ».

Dernier exemple en date, la dépêche reprise en boucle par les journaux français qui explique que le nombre de morts israéliens s’élève à deux personnes depuis le 3 Octobre, oubliant volontairement le couple Henkin z’al de la compatibilité macabre à laquelle se livre – exclusivement pour les événements en Israël- l’AFP.

Les parents Henkin z’al ont été assassiné  jeudi 1er Octobre par des terroristes arabes et cet attentat a marqué le début d’un redoublement de violences que l’AFP cherche déjà à biaiser au détriment d’Israël.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *