L’Administration Obama bienveillante avec la Turquie

Le Vice-Président Joe Biden avait de nombreuses raisons d’être crispé lors de son voyage en Turquie: provocations en série concernant la souveraineté Chypriote, alliance de fait avec l’Etat Islamique, répression violente des manifestations de Kurdes avec des dizaines de morts…mais c’est par une conférence de presse détendue que les deux pays ont choisi de conclure la visite du Vice-Président US, bien que la stratégie des deux pays se semble pas se rapprocher sur le front Syrien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *