L’accord Trump-Poutine laisse les mains libres à l’Iran©

Le nouvel accord Trump-Poutine confère une certaine liberté de mouvements à l’Iran et au Hezbollah dans les régions frontalières israélo-jordaniennes

Selon DEBKAfile :

Une concession israélienne majeure a permis à Moscou de réaliser un gain important au nom de ses alliés, le 8 novembre, lors de la conclusion du mémorandum pour la Syrie.

Les promesses fortes faites par le Premier Ministre Binyamin Netanyahu, le Ministre de la Défense Avigdor Lieberman et le Chef d’Etat-Major Gady Eisenkott – disant que l’Iran et le Hezbollah ne pourraient pas établir de présence militaire permanente en Syrie et se rapprocher de la frontière israélienne- se sont évaporées au cours de sessions secrètes de marchandages. Israël a, en définitive, était contraint d’accepter leur présence à environ 20 km de sa frontière nord sur le Golan avec la Syrie, lors d’un brusque recul quant à ses exigences préalables d’une zone de sécurité de 50 km.

Lire la suite sur jforum.fr