L’accord Israël-Emirats bouleverse les conventions arabes rigides

Un précepte presque religieux tenu par le monde arabe était qu’aucune relation normale avec Israël n’était autorisée avant que l’État palestinien ne soit proclamé dans les frontières d’avant 1967. Il s’est imposé, jusqu’au 13 août 2020, lorsque l’accord historique entre les Émirats arabes unis et Israël, négocié par l’administration Trump, l’a renversé. La nation arabe la plus riche du Golfe a abandonné cette condition sans un murmure et a officialisé ses liens de longue date (années 1990) sous le sceau du secret avec l’État juif.Lire la suite sur jforum.fr