La violence à l’encontre des femmes n’est pas rare en Terre Sainte.

Une étude réalisée par l’Université Ben Gourion du Néguev montre que la violence à l’encontre des femmes n’est pas un phénomène rare en Terre Sainte. D’après cette étude en effet, la première du genre réalisée au niveau national, quelque 40 pour cent des femmes entre 16 et 48 ans ont déjà subi des violences physiques, psychiques et/ou verbales de la part de leur partenaire ou conjoint.  Ce chiffre correspond plus ou moins aux résultats d’enquêtes similaires menées en Allemagne. Lire la suite sur israelvalley.com