La vie d’un journaliste juif américain s’efface devant la force de la terreur

Qari Ashim, l’un des principaux accusés dans l’assassinat du journaliste juif américain Daniel Pearl en 2002, a été acquitté faute de preuves suffisantes. Ainsi en a décidé le tribunal pakistanais. L’avocat de l’accusé a déclaré que le procureur n’avait pas présenté de preuves probantes de la culpabilité d’enlèvement et de tortures de Qari Ashim sur la personne du correspondant du Wall Street Journal, Daniel Pearl. On se souvient qu’en 2002, Pearl avait été décapité par ses bourreaux et que la vidéo de leur barbarie avait été envoyé à Washington.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *