« La victoire d’Obama, ce n’est pas la défaite d’Israël »

«Nous allons continuer à mettre en garde le monde sur les dangers de l’accord avec l’Iran, » affirme Dore Gold, le directeur du ministère israélien des Affaires étrangères. « Bien que le président américain Barack Obama ait obtenu le nombre de voix nécessaires au Congrès pour assurer le passage de l’accord, le Parti démocrate est encore fragile, il peut perdre. »

Selon le directeur du ministère israélien des Affaires étrangères Dore Gold, la Maison Blanche ressent une peur majeure que certains sénateurs du Parti démocratique changent d’avis au dernier moment, ou même ne se présentent pas pour le vote prévu la semaine prochaine.

S’exprimant jeudi sur la radio de l’Armée, Gold a déclaré que de nombreux responsables américains étaient en contact avec lui pour minimiser les rapports selon lesquels Obama avait obtenu les 34 votes, le nombre nécessaire pour faire respecter un droit de veto présidentiel sur une résolution du Congrès contre l’accord.

Alors que certains spécialistes ont déclaré que le vote devenait une « cause perdue », surtout après l’annonce de son soutien à l’accord nucléaire de la démocrate du Maryland, Barbara Mikulski, Gold déclare que le Ministère n’a pas renoncé à l’espoir. « En outre, le ministère des Affaires étrangères n’a pas besoin de voir s’engranger des votes, ce n’est aucunement une preuve que le gouvernement a « perdu » son combat contre l’Iran. La victoire d’Obama, ce n’est pas la défaite d’Israël. »

« Dans le passé, et aussi longtemps que cela sera nécessaire, nous allons continuer à mettre en garde des dangers de l’accord avec l’Iran. Nous respectons le processus de prise de décision des États-Unis, mais nous resterons en éveil sur toutes les questions entourant l’Iran. Le fait que les deux démocrates qui sont opposés à l’accord soient Juifs – Schuler et Engel – n’est pas un hasard. Ce n’est pas seulement une solidarité dont l’origine serait l’amour qu’ils ont pour Israël, mais parce qu’ils ont parfaitement pressenti le danger pour l’Etat juif. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.