La Turquie se vide de ses Juifs

Un nombre croissant de Juifs quittent la Turquie en raison de problèmes de sécurité, rapportait le quotidien turc Hurriyet cette semaine.

Plusieurs hommes d’affaires juifs interrogés par le journal ont témoigné « de menaces de plus en plus virulentes allant parfois jusqu’au harcèlement » à l’encontre de la communauté.

Dans un article que publie quotidien Hurriyet, Moise Gabay, qui travaille dans l’industrie du tourisme, interpelle les autorités : «Le gouvernement et l’opposition ainsi que la société civile devraient prendre conscience du phénomène avant que quelqu’un ne soit tué comme cela est arrivé en 2007 à un journaliste turco-arménien ».

« 37% des bacheliers juifs préfèrent quitter la Turquie pour étudier à l’étranger », ajoute Gabay qui précise que ce chiffre connait une augmentation rapide. « Les jeunes actifs déjà établis cherchent également leur avenir ailleurs », déplore-t-il encore.

Cette publication s’inscrit dans un contexte de tensions croissantes entre Jérusalem et Ankara et quelques jours après qu’un panneau où était écrit «à démolir» ait été placardé sur l’entrée de la synagogue Neve Shalom à Istanbul.

Selon Gabay, la législation en vigueur contre les crimes haineux est insuffisante en Turquie pour protéger la communauté juive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *