La Turquie demande au commandant du Hamas de mettre en sourdine ses activités terroristes

Le gouvernement turc a demandé au dirigeant du Hamas basé en Turquie, Salah al-Arouri, de garder un profil bas pour éviter les accusations de complicité de terrorisme que subit Ankara. Les autorités turques auraient demandé un haut commandant du Hamas de réduire ses activités terroristes en Turquie. L‘intelligence turc a transmis la demande à Salah al-Arouri, qui a été expulsé de Judée-Samarie par Tsahal après avoir été libéré de prison durant l’affaire Shalit en 2011, mais qui, aujourd’hui, continue à diriger les opérations du Hamas en »Cisjordanie » de sa nouvelle base en Turquie.

Les services de renseignement turcs étaient au courant des activités d’al-Arouri, qui incluent même la mise en place d’un réseau de camps d’entraînement sur le sol turc, ainsi que le recrutement et la planification d’attaques contre des cibles civiles et militaires israéliennes. Jusqu’à présent, cependant, les dirigeants islamistes de Turquie – dont le parti est issu des Frères musulmans, dont le Hamas est une émanation – ont choisi d’être aveugle face à l’activité terroriste du Hamas en Turquie. Les temps ont changé…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.