La troisième loi sur les infiltrations de clandestins est approuvée

Le gouvernement a autorisé à l’unanimité un projet de loi destiné à empêcher l’infiltration de demandeurs d’asile africains en Israël. C’est la troisième formulation du projet de loi, après les deux première versions qui ont été rejetées par la Haute Cour pour violation des droits humains fondamentaux des migrants.

La nouvelle version du projet de loi, appelée la Loi sur la prévention des infiltrations, permettra au gouvernement de détenir les demandeurs d’asile un maximum de 20 mois dans le site ouvert de Holot. La loi a été votée par le gouvernement en dépit du fait que la détention était la raison pour laquelle la Cour a annulé les deux premières versions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *