La terreur musulmane sur des enfants juifs en Terre souveraine d’Israël

Difficile de regarder les images : des enfants juifs pleurent alors que des foules arabes lancent des pierres sur les familles juives qui se rendent au Kotel dans la vieille ville de Jérusalem pour célébrer Souccot. Un enfant hassidique pleure, accroché à la main de son père, pendant qu’une foule en colère d’Arabes les traitent de chiens, et les couvrent d’injures antisémites.

Ce ne sont pas des scènes qui se sont déroulées en Europe au début du XXe siècle, pendant le nazisme, mais dans les rues de la vieille ville de Jérusalem durant les fêtes de Souccot en 2015, en territoire israélien. Et la similitude est époustouflante.

Les musulmans dans la ville sainte ont provoqué des émeutes depuis plus de deux semaines, des affrontements avec la police et des attaques de résidents juifs. Plusieurs personnes ont été blessées et un homme – un grand-père de 64 ans, Alexander Levlovich – a été assassiné par des terroristes musulmans qui lançaient des pierres sur sa voiture, provoquant un accident mortel.

Les émeutiers arabes musulmans prétendent que leurs actions ont pour but de « protéger » la Mosquée Al Aqsa sur le Mont du Temple des « invasions » juives. Il est à noterque  ces «invasions juives» sont des visites pacifiques vers le Mont du Temple (pas même la mosquée elle-même), et que la violence est destinée à les empêcher de visiter le Mont, à pieds ou en voiture à partir de la vieille ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *