La terreur islamiste a gagné: le caricaturiste visé à Copenhague va vivre dans la clandestinité

Le caricaturiste suédois soupçonné d’avoir été ciblé lors de la première fusillade à  Copenhague le week-end dernier, est désormais contraint de vivre dans la clandestinité, a indiqué la police, lundi. Lars Vilks – qui a fait face à plusieurs menaces de mort depuis son dessin dépeignant Mohammed comme un chien, vit déjà sous protection policière constante. La porte-parole de la police Ewa-Gun Westford a indiqué que la maison de Vilks à Hoeganaes, au sud de la Suède, « n’est pas un endroit sûr. Et il doit être dans un endroit sûr. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *