La tension monte au Liban

Le Front Al Nosra a menacé de tuer les 25 otages policiers et militaires libanais qu’il détient depuis des mois dans les 48 heures, ravivant la tension à Beyrouth. Les familles des otages ont brûlé des pneus dans le centre de la capitale libanaise, exaspérés par un processus de négociation au point mort. Le Hezbollah est accusé de tout faire pour empêcher la libération des otages, qui serait vue comme une capitulation par les terroristes chiites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *