La station balnéaire conçue par Hitler reprend du service

 

Bingo ! Pari gagné au « PRORA-ta » du chiffre d‘affaire engrangé par ces agences de voyage peu sensibles aux sulfureuses odeurs à l’occasion de statistiques publiées pour attirer toujours plus de chalands en cette période estivale !

 Un chef-d’œuvre à faire rêver le monde ! Et pour ce faire, de vanter ce lieu mieux que ne l’aurait jamais osé Adolphe Hitler soi-même, cet architecte frustré de n’avoir pas été reconnu comme tel des siens, ce dont les psychiatres se serviront pour excuser/expliquer ses diaboliques desseins…

« Prora », une station balnéaire située sur l’ile de Rügen à 300 km de Berlin, conçue par Adolf Hitler lui-même pour rendre heureux et mieux embrigader ses ouvriers, l’objectif étant de leur inculquer l’idéologie nazie tout en les préparant à une prochaine guerre. Elle éclatera trois ans après le lancement de ce gigantesque chantier en 1936, le projet était alors presque achevé.

Ceci-dit, rien ne vaut un peu d’histoire comme raconté sur le web : Ainsi, ce dictateur nazi d’imaginer un projet grandiose, pareil à l’image qu’il voulait laisser de lui, une réalisation qui se devait d’accueillir 20 000 personnes dans 10 000 chambres de 12 mètres carrés, soit huit blocs de six étages pas très larges mais dont les quatre kilomètres de long lui permettaient d’arriver en tête des bâtiments les plus longs.

Ce lieu est l’une des deux dernières traces visibles de cette architecture complètement mégalomane de l’Allemagne nazie, avec le site de Nuremberg en Bavière même si pendant plus de 70 ans, il a été oublié, resté inaccessible jusqu’au début des années 1990.

Une ancienne prison

Pendant l’époque de l’ex-Allemagne de l’Est, la RDA en avait fait une prison. Il faudra attendre encore plus de 20 ans après la chute du rideau de fer pour qu’en 2011, une auberge de jeunesse n’en « blanchisse » les murs espérant réhabiliter comme faire se peut une petite partie du problème si complexe.

Depuis, peu à peu « Prora » retrouve sa fonction de station balnéaire. Il y a même un hôtel désormais tout à fait luxueux. Tranche par tranche, le bâtiment est rénové. On y ajoute qui des balcons ici, de larges baies vitrées là, quelques murs ont été cassés plus loin et les espaces agrandis pour offrir à la vente, très cher, des appartements tout confort.

Une bien vilaine boucle se boucle à nouveau ! Où qu’il se cache, Hitler doit se réjouir qui n’aurait osé mieux dire que cette pub mise en ligne par un de ses nombreux admirateurs :

« Tout près du charmant village de Binz et ses villas, « Prora » est devenu un « Tel-Aviv » allemand en mieux, une petite merveille conçue à la gloire d’Adolphe Hitler au sein d’une splendide baie aux eaux turquoise et aux plages de sable blanc. A moins qu’il ne parle de Saint-Tropez (si l’on en croit d’autres sources) !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *