La sainte matrone juive de la Zumba

La Zumba a été créée dans les années 1990 par le colombien Alberto Beto Perez, un préparateur physique de renom et le chorégraphe pour plusieurs pop stars internationales. Inspiré par la cumbia traditionnelle, la salsa, la musique merengue et les rythmes latins combinés à des mesures de danse internationale, elle est aussi d’inspiration juive! Saviez-vous que l’on doit tout cela à une mère juive aimant danser?

Un jour au milieu des années 1990, le danseur et chorégraphe Alberto « Beto » Perez avait oublié d’amener sa musique habituelle pour son cours d’aérobic à Bogotá, en Colombie. Il décide donc de mettre ses musiques favorites du moment, un mélange de salsa et son cours d’aérobic enseigné dans sa classe devient une fête de danse. Lui et ses étudiants ont tellement eu de plaisir et de bonnes sensations qu’il ont décidé de donner au cours le nom de «rumba».
Quelques années plus tard, le professeur déménage incognito à Miami et il reçoit un appel d’un certain Alberto Perlman, le fils d’une de ses anciennes étudiantes de Bogata. Madame Raquel Perlman, amoureuse des cours de rumba de son professeur d’aérobic n’a pas cessé de penser à lui depuis son départ au States… et en bonne mère juive, elle le présente à son fils pour les réunir et démarrer une entreprise. Ainsi, les deux émigrés colombiens se réunissent dans un Starbucks pour mettre en place leur grande idée! Ils lancent la Zumba et montent des succursales à travers le monde.

La Zumba cachère

Depuis son introduction aux États-Unis en 1999, la Zumba est devenue l’un des cours ayant le plus d’expansion en mélangeant remise en forme et danse pour devenir un succès aux Etats-Unis et maintenant dans le monde entier. Les gens de tous âges aiment cette musique latine et les pas sont faciles à suivre. La Zumba est maintenant présente dans 180 pays à travers le monde avec 200 000 lieux de pratiques et offre un éventail de cours spécialisés: Zumba pour les enfants, Zumba pour les grands-mères ou Zumba pour les obèses.
Elle est devenue populaire jusque dans la communauté juive orthodoxe. Plusieurs communautés ultraorthodoxes israéliennes ont ainsi interdit sa pratique, tandis que d’autres ont créé la “zumba casher”, un style de danse plus “approprié” pour les femmes juives : le rythme latino est remplacé par de la musique traditionnelle et seules les femmes ont accès aux cours! Tout cela grâce à une mère juive qui aimait danser!

David Ygal

David Ygal

Observateur du monde juif et sioniste convaincu. Opposant à la pensée unique et aux manipulations politiques. Passionné par la Torah et le Talmud. Prône l'Unité inconditionnelle du Peuple juif, autour de la Torah et de ses Sages. Habite en Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *