La Russie ouvre la boîte noire du jet abattu par la Turquie

Moscou a déclaré qu’il a la preuve que l’avion de guerre russe n’a pas violé l’espace aérien turc, et ouvre la boîte noire en présence d’experts chinois et britanniques. La Russie a commencé à examiner la boîte noire de son avion de guerre qui a été abattu au-dessus de la frontière entre la Turquie et la Syrie, et de nouveau conteste la déclaration d’Ankara, que le jet avait violé l’espace aérien turc.

Moscou et Ankara sont enfermés dans une querelle sur l’attentat de la Turquie sur le Su-24 russe le 24 novembre, tuant deux officiers russes et déclenchant une guerre acharnée de propos venimeux ainsi que des sanctions économiques du Kremlin.

« Nous avons suffisamment de preuves qui montrent que l’avion russe n’a pas violé l’espace aérien turc« , a déclaré Sergei Dronov, chef adjoint du commandant de l’armée de l’air russe, ajoutant que l’avion abattu volait à l’intérieur de l’espace aérien syrien, à  5,5 kilomètres de la frontière turque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *