La Roumanie est désormais dirigée par une femme musulmane

La nomination de Sevil Shhaideh, femme musulmane de 52 ans au poste de Premier Ministre de Roumanie est une première en Europe. Sa nomination n’attend plus que le président et le Parlement roumains consentent à ce qu’elle entre prenne ses fonctions.

Considérée davantage comme une technocrate que comme une politicienne par nombre d’observateurs de Bucarest, cette ancienne secrétaire d’Etat au ministère du développement, mariée à un homme d’affaires syrien, qui a succédé en 2015 au ministre démissionnaire, Liviu Dragnea, dont elle était la proche conseillère, a passé la majeure partie de sa carrière à Constanta, un port sur la mer Noire.

Dans une Roumanie où 80% de la population est d’obédience chrétienne orthodoxe, Sevil Shhadeih ferait assurément une ambassadrice de poids représentant la minorité musulmane (1%).

Pour l’ancien diplomate roumain Paul Ivan, qui officie aujourd’hui en tant qu’analyste politique au sein du Centre européen de stratégie politique à Bruxelles, la religion de Sevil Shhadeih ne cristallisera ni les peurs, ni les passions de ses concitoyens, car comme il l’assure « l’islam pratiqué par la communauté musulmane de Roumanie, les Turcs et les Tatars, est très modéré ».

3 pensées sur “La Roumanie est désormais dirigée par une femme musulmane

  • 24 décembre 2016 à 19 h 33 min
    Permalink

    Enfin, le rêve de tous les tiers-mondistes gauchos se réalise, un premier ministre musulman en Europe, victoire, j’attends avec patience le premier président , peut être en Belgique ou en France, et la charia pourra enfin se mettre en place pour devenir la grande religion européenne…vite vite, comme ça l’Arabie Saoudite le Qatar ou l’Iran pourront prendre le contrôle de l’arsenal nucléaire europeen et réaliser leur rêve la destruction de la planète…

    Répondre
  • 24 décembre 2016 à 19 h 23 min
    Permalink

    En même temps l’ancien premier ministre français a dit « par ma femme je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël  » alors que les juifs ne représente que 1 % de la population française.

    Répondre
  • 23 décembre 2016 à 17 h 25 min
    Permalink

    Je n’ai pas confiance!Je n’ai pas confiance!Je n’ai pas confiance! con con confiance!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *