La République, la Haine et les Juifs

La haine des juifs, quel que soit sa forme, est une haine gratuite qui a besoin d’un bouc émissaire symbolique. Par Arié Bensemhoun

Elle est consubstantielle à l’incapacité de l’homme à se remettre en question, à chercher en lui la cause de ses tourments et la responsabilité de ses échecs. Voilà pourquoi si elle s’en prend aux juifs, cette haine nous concerne tous. Elle est toujours le signe d’une société qui se délite, d’une société en échec qui se cherche des coupables plutôt que de se trouver des solutions.

La mobilisation des #GiletsJaunes en est une criante illustration. Ce mouvement révèle non pas pas la convergence des luttes, mais la convergences des haines qui hantent notre société.

Derrière les revendications sociales légitimes il y a les fantasmes, les peurs, la colère… la HAINE !

C’est la situation que nous vivons : Antisémites et anti-sionistes, islamistes, extrémistes de droite ou de gauche, avec ou sans gilets jaunes, tous les ennemis de la République se donnent la main dans un même mouvement, une fusion mortifère de la haine de soi et de la détestation de l’autre.

L’effondrement des digues

Nous en avons eu la tragique démonstration avec les insultes et les menaces dont Alain Finkielkraut a été l’objet. La haine hystérique des juifs et d’Israël, le boycott et les mensonges des sbires islamo-gauchistes de la « cause palestinienne », c’est la France que l’on assassine.

Le gouvernement doit reprendre la main pour rétablir l’ordre républicain et sauver la paix civile par la restauration des valeurs qui sont le socle vivant de notre société. Car, bien au delà des Juifs c’est toute la société qui est en train de basculer. La fin des tabous et l’effondrement des digues qui contenaient la bêtise et la violence sont le signe que le pire peut arriver. Ce dont nous avons besoin ce n’est pas une énième manifestation contre l’antisémitisme, car la haine des juifs n’est pas celle des années 30, c’est un défi de notre temps. Non, ce dont la France a besoin c’est de s’attaquer aux racines du mal que révèle la fièvre anti juive : la dislocation sociale et la faillite du pacte républicain qu’il est urgent de restaurer. A moins qu’il ne doit déjà trop tard…

Arié BENSEMHOUN

3 pensées sur “La République, la Haine et les Juifs

  • Avatar
    17 février 2019 à 12 h 27 min
    Permalink

    D’accord à 100% avec vous Mr Bensemhoun. Toujours une analyse lucide !

    Répondre
  • Avatar
    17 février 2019 à 13 h 12 min
    Permalink

    Je vous suis depuis fort longtemps cher Arié et je ne me souviens pas avoir été un jour en désaccord avec vous, tant sur le fond que sur la forme. Merci

    Répondre
  • Avatar
    17 février 2019 à 18 h 43 min
    Permalink

    Je pense que vous ne comprenez pas ce qui vous arrive en France !
    C est gravissime ,relisez notre histoire,y compris l histoire de France.!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *