La Radio publique américaine publie une carte en « oubliant » Israël

Deux mois après que la chaîne américaine CNN ait utilisé une illustration où l’Etat d’Israël était marqué d’un carré rouge intitulé « Palestine », la Radio publique américaine (NPR) a publié à son tour une carte du Proche-Orient effaçant purement et simplement l’Etat juif de la région.

C’est dans un graphique accompagnant un article de fond dans le domaine de la santé, intitulé « Que craignez-vous en 2016? Des globe-trotters partagent leurs craintes », que l’Etat d’Israël laisse place à la « Palestine ». Selon HonestReporting, tous les pays du Moyen-Orient apparaissent sur la carte – tous donc à l’exception d’Israël…

Suite à la plainte de l’organisation HonestReporting, NPR a retiré la carte et a diffusé une note et des excuses: « La version originale de ce post contenait une carte d’illustration destinée à représenter les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, car les personnes interrogées dans notre sondage ont identifié que cette région était celle présentant le plus grand risque pour les voyageurs et les expatriés en 2016. La carte comportait un certain nombre d’erreurs. Chypre, Israël et la Turquie ont été soit non représentés soit non étiquetés et la mention de la « Palestine » aurait dû se lire « territoires palestiniens ». NPR présente ses excuses pour ces erreurs. »

4 pensées sur “La Radio publique américaine publie une carte en « oubliant » Israël

  • Avatar
    26 janvier 2016 à 2 h 06 min
    Permalink

    « Palestine » ou « territoires palestiniens », c’est pareil, les deux appellations sont fausses. L’appellation exacte des territoires gérés par l’AP est « territoires sous contrôle palestinien » et non « territoires palestiniens ».

    Mais cela n’est pas possible d’abord parce que c’est oublier un peu vite que les accords d’Oslo divisaient en 3 zones les territoires disputés et que seule l’une des 3 est totalement sous contrôle (civile et policier) palestinien !

    Ensuite, c’est oublier un peu vite que depuis 1993, l’O.L.P., puis l’A.P. n’ont fait que violer les accords d’Oslo, et par conséquent, Israël est lui aussi libéré de ces accords (car ils ne peuvent être valides que si les deux parties les respectent. Si l’une des deux les viole, ils ne sont plus valides).

    Répondre
  • Avatar
    26 janvier 2016 à 8 h 38 min
    Permalink

    Israel devrait convoquer l’ambassadeur américain, car c’est difficile de croire à la thése de l’erreur.

    Répondre
    • Avatar
      26 janvier 2016 à 16 h 14 min
      Permalink

      Relisez la question avec ATTENTION avant de vous jeter dans vos delires antisemites ! Quelle etait la question ? QUE CRAIGNEZ VOUS EN 2016 ? Personne ne craint Israel qui n’a donc pas a figurer sur la carte .. Capiche !

      Répondre
      • Avatar
        26 janvier 2016 à 18 h 15 min
        Permalink

        mais , Fabrit, le probléme, c’est, que ce pas imaginaire, qu’est la Palestine prend la place d’Israel sur la carte … Capiche

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *