La question qui déstabilise le député arabe Ahmed Tibi

Après que le député de la Liste Arabe unie n’en finit pas de faire le buzz à la télévision israélienne en agressant (verbalement) ses interlocuteurs, l’ancienne députée Anat Berko du Likoud a réclamé un tout petit éclaircissement de la part d’Ahmed Tibi…qui tarde à venir.

Devant toutes les caméras du monde et d’Israël, le député arabe Ahmed Tibi clame à qui veut l’entendre et même aux autres, que les Israéliens, peuple d’immigrants venus des quatre coins de la planète, n’ont pas à lui dicter l’ordre du jour à lui, né en Israël à Taïbé. A force de répéter en boucle cet argument, l’ancienne députée Anat Berko s’est livrée à de petites recherches sur la question dont voici les résultats publiés sur sa page Facebook :

Fait avéré numéro 1 : le député Ahmed Tibi est né à Taïbé

Fait avéré numéro 2 : la population de la ville de Taïbé est composée essentiellement de deux grandes familles (tribus), les Massarwa qui viennent d’Egypte et les Hadj Yehia, qui selon la tradition sont originaires de la péninsule arabique.

Fait avéré numéro 3 : il n’existe pas en Israël de famille (tribu) Tibi. La famille (tribu)  la plus proche portant ce nom, est installée en Syrie.

Culpabiliser les Israéliens

Voilà pour les faits historiques rapportés par la députée qui poursuit : il m’est apparu étonnant qu’un patriote comme Ahmed Tibi n’ait jamais publié son arbre généalogique à l’instar d’autres personnalités arabes qui se targuent d’être nées sur cette terre et d’y demeurer depuis des générations.

Et lorsque je parle d’arbre généalogique, je ne sous-tends pas remonter aux milles et une nuits. Je peux pour ma part, indiquer exactement la date à laquelle ma famille est venue rejoindre le foyer sioniste, pourquoi Ahmed Tibi n’en fait pas de même. Peut-être pourrait-il ainsi démontrer que sa famille était installée à Jéricho avant même que Josué n’en fasse tomber les murailles, comme l’avait prétendu feu le négociateur palestinien Saeb Arekat (alors que sa famille descend d’une famille bédouine jordanienne).

Ahmed Tibi continue de culpabiliser les Israéliens qui le veulent bien, avec son argument généalogique, mais ne s’éternise pas trop sur ses propres origines : nous sommes des immigrants et lui représente la souche originelle sur cette terre.

Mais quelques recherches suffisent à faire voler en poussière cette théorie : aux prochains journalistes et hommes politiques qui croiseront le fer avec Ahmed Tibi sur un plateau de télévision, Anat Berko conseille une seule chose : « demandez-lui où sont nés ses parents et ses grands-parents…et vous verrez que la baudruche se dégonflera d’elle-même ».

Rony Akrich

Rony Akrich

Rony Akrich 62 ans (les Passions d'un Hebreu) enseigne l'historiosophie biblique, il est l'auteur de 3 ouvrages sur la pensee Hebraique et ecrit nombre de chroniques et aphorismes en hebreu et francais. Il est le fondateur du "Cafe Daat" a Jerusalem (une forme d'universite populaire). Il reside a Kiriat Arba en Judee, pere de 7 enfants et 19 petits enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *