La présidente argentine recommande une lecture antisémite

La communauté juive d’Argentine a exprimé sa « profonde préoccupation » après que la présidente de l’Argentine, Cristina Kirchner, ait recommandé aux enfants de Lugano de lire le Marchand de Venise, afin qu’ils puissent « comprendre les fondements de l’escroquerie ». Suite à ces propos, l’Organisation regroupant les Communautés Juives d’Argentine (DAIA) a exprimé sa « profonde préoccupation », estimant que la pièce de théâtre de Shakespeare recommandée par la Présidente, contenait « une connotation profondément antisémite ». Dans un communiqué publié par l’organisation, il est écrit que la recommandation de lire Le Marchand de Venise « génère de l’anxiété et une inquiétude justifiée dans la communauté juive d’Argentine ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *