La pollution côtière israélienne a atteint un pic en raison des récentes tempêtes

Un rapport de l’agence de protection de l’environnement affirme que la pollution côtière israélienne a atteint un sommet en raison des récentes tempêtes. Parmi les plages les plus touchées, Rosh Hanikra et Nahariya. L’association a déclaré que le ministère de l’Environnement avait lui-même réduit le financement du programme « Coast Clean » et que les charges sont désormais reportées sur les organismes bénévoles. Elle demande instamment à l’Etat de renforcer l’application de la loi ainsi que les amendes infligées à tous ceux qui polluent les plages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *