La politique sélective et discriminatoire de la Cour européenne de Justice. Par Alan Baker

Introduction Freddy Eytan

Il est révoltant de constater que, dès le départ et à l’origine de ce jugement sélectif et discriminatoire, figure une décision contestée du ministre français de l’Économie et des Finances du 24 novembre 2016, obligeant à un étiquetage différencié des produits provenant des « territoires occupés » par Israël.Lire la suite sur lphinfo.com