La police n’a pas fait cas des plaintes de Yéhouda Glick

Selon le père de Yéhouda Glick, visé hier à trois reprises au sortir de sa conférence devant le centre Begin, son fils avait été se plaindre à la police après avoir reçu des menaces de mort à plusieurs reprises. Mais les forces de l’ordre n’auraient pas tenu compte de ses craintes et auraient même dénigré son attitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *