La police monte son niveau de mobilisation sur le terrain

Les forces de police, qui s’attendent à une nouvelle escalade de la violence, ont monté leur niveau de mobilisation jusqu’au niveau guimel, qui est un stade avant le plus haut niveau. Après les troubles et les manifestations qui ont suivi la mort de Khaïr Hamdan, les émeutes à Jérusalem se sont poursuivi une bonne partie de la nuit, ainsi que près du village de Kfar Kana. Les policiers sont restés sur le terrain toute la nuit, s’attendant à une nouvelle flambée de violence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *