La police allemande a-t-elle sciemment dissimulé l’ampleur des crimes commis par des « migrants »?

Le journal Bild révèle que ce sont plus de 1 000 actes de violences que la police allemande aurait choisi de passer sous silence l’année dernière. Le point commun entre ces crimes si peu ébruités: leurs auteurs sont des migrants, largement accueillis par le gouvernement allemand en 2015. En Saxe, il y a eu en 2015 selon le ministre de l’Intérieur Markus Ulbig « 1 006 faits de violences et crimes contre les personnes » dans les centres d’asile, y compris onze cas de tentatives d’homicides. Mais seulement trois d’entre eux ont été rendus publics. Huit cas d’abus sexuels et de viols, en partie sur des enfants, ont été dissimulés révèle le quotidien allemand Bild.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *