La photographe Dikla Laor, la Bible et les femmes

Quand la photographie devient un art au même titre que la peinture ou la sculpture. Une photographe israélienne Dikla Laor en est l’un des meilleurs exemples.

La photographe Dikla Laor, la Bible et les femmes. Depuis toujours on sait bien que le thème biblique n’a cessé d’être une source d’inspiration. A l’instar d’un Marc Chagall, qui s’est plu à illustrer des scènes de la bible de son coup de pinceau reconnaissable entre mille ou l’époustouflante, l’imposante majesté du fameux « David » sorti du burin inspiré d’un Michel-Ange inimitable.

« L’habit d’un homme proclame ce qu’il fait, sa démarche révèle ce qu’il est », confirme l’œuvre de notre photographe au travers des gestes corporels, du mouvement des tissus, du jeu de lumière. Autant de caractéristiques oniriques puisées dans l’espace-temps de la Renaissance et du Baroque,

« J’aime surtout photographier les femmes, explique-t-elle volontiers. Pour moi, une femme est l’essence même de l’existence. J’aime accompagner chaque image de beauté transcendée-maternité d’un vers biblique lié au personnage et l’instant choisis. »

L’essence infinie cachée dans chaque féminine évocation biblique

Et de poursuivre l’explication du pourquoi et du comment elle associe telle prise de vue à tel verset : « On pense généralement que la bible a été écrite par des hommes. D’un point de vue patriarcal, c’est clairement un livre d’hommes. Les héros du livre sont les rois, les prophètes, les juges. Les femmes à leurs côtés sont représentés de manière petite et inégale, le plus souvent sans nom. Mais une étude approfondie révèle l’essence infinie cachée dans chaque féminine évocation biblique, même pour une fraction de verset ».

« Dans la vie quotidienne, la femme détermine le destin des hommes… revendique-t-elle. Derrière chacun d’eux il y a une « petite » figure féminine qui tire les ficelles pour le meilleur et le pire ».

Et ce sont ces photos sanctifiées par l’objectif de Dikla Laor à nul autre pareil, que vous pourrez admirer au « Théâtre de Jérusalem » ou, … associées à la technologie numérique découvrir ou revoir de suite sur son site fort agréable à consulter : http://diklaphotography.co.il/

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *