La Philanthropie des firmes en Israël. Un certain manque de générosité.

D’après une étude sérieuse les entreprises israéliennes ne sont pas très généreuses. Les associations à but non lucratif sont principalement financées par l’Etat, ce qui porte un coup à leur indépendance et bloque souvent certaines de leurs initiatives. Selon cette étude, l’Etat n’encourage pas assez les Israéliens à être généreux. « Il ne s’agit pas d’une question culturelle, mais d’une politique.

Car la philanthropie doit être encouragée. Ce que l’Etat n’a jamais fait. Les appels aux dons sont en effet assez rares. » On recense quelques 25 000 associations à but non lucratif en Israël et chaque année il s’en créée environ quelque 1 700 nouvelles. Parmi ces associations, on compte les universités et les hôpitaux publics, dont la part dans le PIB israélien représentait 13 %. Pourtant, Israël possède l’un des plus importants secteurs tertiaires qui survit grâce à la générosité du judaïsme de la diaspora. Or, les dons en Israël ne représentent que 0,8 % du PIB, moins que dans la plupart des pays occidentaux. Lire la suite sur israelvalley.com