La patience des Européens à l’égard de l’Iran s’amenuise

Alors que l’Union européenne se prépare à dévoiler le “véhicule spécial” visant à lui permettre de continuer à commercer avec l’Iran malgré le rétablissement des sanctions américaines, les puissances européennes ont du mal à cacher une exaspération croissante envers le régime de Téhéran.

Les tentatives d’assassinat imputées aux services secrets iraniens l’an dernier en France et au Danemark comme la poursuite des essais de missiles balistiques de la République islamique ont peu à peu amené les capitales européennes à hausser le ton, au risque de mettre en péril les efforts de Federica Mogherini.Lire la suite sur jforum.fr