La parole libérée dans le mal : l’antisémitisme révèle son visage hideux

La fille de l’actrice Lena Dunham, elle même juive, écrit dans un journal futile, le New Yorker, un jeu qui consiste à comparer les chiens aux Juifs. L’antisémitisme révèle une nouvelle fois son visage hideux. Le quiz publié dans ce torchon s’intitule « Dog ou Boyfriend juif », qui laisse entrevoir la valeur des questions posées à un public de décérébrés. Dans l’article, Dunham  fait un certain nombre de comparaisons entre les hommes juifs et son chien qui sont apparemment destinées à faire rire, mais n’amusent que les antisémites.

Plusieurs des questions sont carrément des attaques sur ce qu’elle prétend être la culture juive. Apparemment, l’antisémitisme élevé au rang de distraction fait rire un certain nombre de personnes. Einstein disait que seule la bêtise donne la bonne mesure de ce qu’est l’infini.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.