La nouvelle décision de l’UE d’étiqueter les produits d’Israël démontre ses doubles normes

L‘Union européenne (UE) a décidé de maintenir ses accords commerciaux avec le Maroc et le Sahara occidental malgré l’occupation : alors pas d’étiquetage pour le Maroc ? Alors que celui-ci vient d’être décidé contre les produits juifs de Judée, de Samarie, Jérusalem-Est et du plateau du Golan. Deux poids deux mesures ?

Israël a répondu à la décision de l’UE en précisant : « Il y a environ 200 différends territoriaux dans le monde entier, y compris au Sahara occidental, en Afrique du Nord, et pourtant seuls les Juifs en Israël ont été ciblés par l’UE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *