La nomination de Shaked au ministère de la Justice a-t-elle créé un schisme au sein du Parti ?

Peu de temps après qu’Habayit Hayehudi ait remporté une victoire politique majeure avec l’acquiescement du Likoud de nommer Ayelet Shaked à la tête du ministère de la Justice, un schisme interne se profile. La faction Tekuma intérieure au Parti, qui est dirigée par Uri Ariel, affirme que la nomination de Shaked est en violation de l’accord d’unification entre Habayit Hayehudi et Tekuma. Selon cet accord, Ariel recevrait le deuxième portefeuille par ordre d’ancienneté si le Parti entre dans la coalition. Par conséquent, si le président Naftali Bennett devient ministre de l’Éducation, Ariel devrait être nommé ministre de la Justice, et non Shaked.

Dans une lettre adressée au directeur du Parti, Ofir Sofer, les membres du Comité central de Tekuma disent que même s’ils voient que Shaked est qualifiée pour le poste, « Bennett doit tenir ses engagements et donner le deuxième poste de direction au représentant de l’Union nationale, le mouvement Tekuma. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *