La mystérieuse hécatombe parmi les membres du Hamas à Gaza

Disparition en série au sein de l’organisation terroriste du Hamas dans la bande de Gaza. La semaine dernière, la branche armée du Hamas a annoncé successivement la mort de trois de ses membres.

Les activités clandestines du Hamas s’avèrent dangereuses pour ses hommes. Régulièrement, la centrale islamiste qui dirige la bande de Gaza fait état de pertes dans ses rangs. Les  raisons évoquées sont : des accidents. Parfois aussi, des problèmes liés à la santé des victimes. Ainsi chaque année, ce sont des près de 250 terroristes qui trouvent la mort sans qu’Israël n’ait à lever le petit doigt. La presse israélienne a surnommé ce phénomène : « l’autodestruction des membres du Hamas ». Le phénomène est assez important pour être remarqué. Le Hamas perd plus d’hommes au cours d’accident que durant ses opérations contre Israël.

Prenons un exemple basé sur des sources émanant principalement du site Internet des Brigades Izz al-Din al-Qassam. Ils portent sur la première semaine d’août.

3 morts en une semaine

Muhammad Ahmed al-Sharafi, 21 ans, du Nord de la bande de Gaza, a été tué au cours d’une « préparation et d’une formation. » Des sources locales de la bande de Gaza ont déclaré qu’il a été tué au cours d’exercices du commando naval du Hamas (Site Internet des Brigades Izz al-Din al-Qassam et Amati, 25 juillet 2017).

Hani Abdallah Shakshak, 22 ans, de Beit Lahia dans le Nord de la bande de Gaza, est décédé d’un arrêt cardiaque fin juillet (Site Internet des Brigades Izz al-Din al-Qassam, 26 mai 2017). Un arrêt cardiaque à 22 ans ? Il semble que l’entrainement intensif imposé aux nouvelles recrues du Hamas soit un peu poussif. Régulièrement, il est annoncé des décès pour un arrêt cardiaque lors entraînements.

Mu’az Omar Abu N’ameh, 22 ans, de Rafah, de l’unité nukhba des forces spéciales, a été électrocuté en passant par l’un des tunnels (Site Internet des Brigades Izz al-Din al-Qassam, 27 et 30 mai 2017).

3 morts officiels en une semaine. Il parait évident que le service de communication du Hamas limite ce genre d’annonce afin de ne pas alerter sur ses méthodes approximatives. Le nombre de décès serait en fait, deux à trois fois supérieur aux chiffres officiels.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

4 pensées sur “La mystérieuse hécatombe parmi les membres du Hamas à Gaza

  • 10 août 2017 à 10:08
    Permalink

    Euh…Non c’est possible des crises cardiaques à 22 ans. Les mecs n’arrêtent pas de se doper toute la journée et ils bouffent comme des porcs.

    Artères bouchées plus rapidement et premier effort physique intense, ils y restent…Pas de super mystères disons…un coup de pouce Divin. 🙂

    Répondre
    • 11 août 2017 à 12:31
      Permalink

      Mais, bien sur que c’est possible un arrêt cardiaque a n’importe quel age! Si un couteau où une balle entre dans le cœur, l’arrêt est là! 🙂

      Répondre
    • 11 août 2017 à 12:08
      Permalink

      Excellent ! Seulement , compte tenu du nombre important de ces barbares , le  » stock  » de cette main d oeuvre de la mort est beacoup trop important , les desherbans n ont jamais arrete la pousse des mauvaises herbes !

      Répondre
  • 11 août 2017 à 9:23
    Permalink

    Finalement, il faut les encourager à suivre cette voie. Très économe pour les israéliens

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *