La mort du procureur argentin Nisman continue de provoquer des remous

Des questions essentielles se posent suite à la mort du procureur argentin Alberto Nisman. Aussi bien au sein de la communauté juive qui a manifesté son indignation hier, qu’au cœur de  la justice qui exprime ses doutes, que parmi le public argentin qui ne croit pas à la thèse du suicide. Les accusations de tricherie viennent de tous les côtés. Des manifestants se réunissent devant le palais présidentiel et sa résidence. L’ex-épouse de Nisman déclare à la presse : il ne s’est pas suicidé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *