La moitié des Israéliens vaccinés ont développé des anticorps

Un médecin de haut niveau de Sheba a déclaré qu’elle recommanderait de ne plus administrer la deuxième dose du vaccin Pfizer d’ici un mois afin d’inoculer davantage d’Israéliens. «Je pense qu’il est plus important de faire vacciner plus de personnes», a déclaré le Dr Gili Regev-Yochay, directeur de l’unité d’épidémiologie des maladies infectieuses du centre médical Sheba. «Nous ne parlons que d’un mois. Je ne pense pas que cela causera des dommages et les dommages causés par la maladie sont plus importants. »Lire la suite sur jforum.fr