La ministre de la Justice accuse Haaretz d’incitation à la violence

La ministre de la Justice Ayelet Shaked explose en parcourant l’article d’un journal de gauche dont le chroniqueur traite un juge de la Cour suprême « de criminel » parce qu’il est résident d’une implantation en Judée-Samarie. L’éditeur d’Haaretz Amos Schocken affirme : « Le journaliste est parvenu à une conclusion logique basée sur le droit international. »

En conséquence, la ministre de la Justice Ayelet Shaked (Sionistes-religieux) a accusé vendredi le journal Haaretz d’être « un porte-parole de l’incitation à la violence » L’article du chroniqueur Uri Misgav, est intitulé : « La justice israélienne viole le droit international à chaque fois qu’il rentre chez lui, » condamnant la Cour suprême en général et le juge Noam Sohlberg en particulier, pour la décision du tribunal de rejeter le recours contre le monopole du Rabbinat sur la question de la supervision de la cacherout en Israël.

Misgav a dit que la Cour suprême était une « farce », mais son vrai problème, c’est Sohlberg, qu’il décrit comme un criminel : « Le problème avec Sohlberg, c’est qu’il est résident d’une colonie de Cisjordanie, » a écrit Misgav. Il n’en fallait pas plus pour exciter le journal gauchiste qui incite à détruire tout ce qui est juif ou sioniste dans le pays.

Shaked a fustigé le journal, faisant de l’article de Misgav « une incitation sauvage contre les juges de la Cour suprême, et en particulier contre le juge Noam Sohlberg. Haaretz montre son vrai visage. Ce n’est pas un journal de gauche comme les gens le pensent. Il ne fonctionne pas pour assurer l’égalité, non loin de là, ce qui les affecte vraiment, c’est que l’un des juges de la Cour suprême vive, à Dieu ne plaise, dans une communauté en Judée-Samarie. »

L’Association du Barreau d’Israël a condamné l’article de Misgav, et le leader de Yesh Atid, Yair Lapid, a tweeté qu’il était d’accord avec Shaked sur le problème. « On aurait aimé un consensus national sur la question mais la chute financière et idéologique du journal est une réponse suffisante du public. »

4 pensées sur “La ministre de la Justice accuse Haaretz d’incitation à la violence

  • Avatar
    13 juin 2016 à 15 h 58 min
    Permalink

    Le journal haaretz et un journal de haine anti juive anti israel et anti religion il existe que pour faire du mal incoyable ces journalistes. Ils vivent en israel et insulte l’etat qui leurs donnent a manger du jamais vu il y-a pas un ex dans le monde qu on israel je commprends pas si ils sont pas content qu ils quittent le pays ces malades

    Répondre
    • Avatar
      13 juin 2016 à 16 h 55 min
      Permalink

      C est une maniere par la clic du regime Israelien d etre bien vu par le pays cet femme me fera rien pour l inter dire il sert a emettre une declaration de droite pour donner l illusion c est un gouvernement de droite gouverne Israel et ce schema est reproduit dans chaque organe du regime de maniere de donner possibilite a cet femme et d autre de passer dans les media Israelien pour augmenter son image

      Répondre
  • Avatar
    13 juin 2016 à 18 h 06 min
    Permalink

    J espère qu il va bientôt crever et déposer le bilan! Ce journal ne doit servir qu a nettoyer des latrines! Une honte!!!!

    Répondre
  • Avatar
    14 juin 2016 à 4 h 54 min
    Permalink

    Il faut bannir ce journal…le pousser a la faillite totale…..S’il veut diffuser son venin anti juif il n’a qu’a aller s’installer a Ramallah directement…. Il faut que ce journal disparaisse et qu’on fasse a la place de ses locaux une nouvelle synagogue bien hyper patriotique!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *