La mère de la jeune Hallel assassinée en pleurs, face à Yariv Oppenheimer (La Paix Maintenant)

Rina Ariel, la mère de Hallel Yaffa (13 ans), assassinée jeudi dernier dans son lit, dans la localité juive de Kiryat Arba, par un terroriste palestinien avait accepté d’évoquer le souvenir de sa fille au cours d’une émission de Radio Darom, une station locale du sud d’Israël. Lorsque le présentateur la remercie et s’apprête à  accueillir par téléphone l’ancien président du mouvement Shalom Arshav (La Paix Maintenant), il débute l’interview en rappelant que ce dernier a estimé sur sa page Twitter que « construire 42 maisons supplémentaires fournissait 42 raisons supplémentaires pour les Palestiniens de se faire exploser ».

En entendant cela Rina Ariel, toujours en ligne reprend la parole et explose en pleurs. Elle parvient cependant à expliquer entre deux sanglots à quel point selon elle, cette approche est erronée. « Vous pensez sérieusement que les terroristes ont besoin d’une raison pour nous haïr ? Je crois pour ma part que ce sont de tels propos qui les nourrissent. Vous pensez que notre présence est la cause de leur haine ? Sachez qu’ils justifient tous ces meurtres en citant des gens comme vous, qui sont Juifs et Israéliens et qui alimentent en permanence leur machine à tuer en justifiant l’injustifiable. Je souhaite qu’ici se dresse non pas 42 maisons mais 420 maisons, et que notre horizon et notre référence ne soit plus l’islam mais ceux de notre terre », a lancé la mère endeuillée avant d’inviter personnellement Yariv Oppenheimer à venir se rendre compte de la situation sur le terrain.

Le standard, le site internet, le compte Twitter ainsi que la page Facebook de la radio ont ensuite été submergés de messages et d’appels indignés d’auditeurs, qui n’ont pas accepté qu’en plus de la perte de sa fille, Rina Ariel ait à supporter pendant la période de deuil (Shiva) « les critiques déplacées et cruelles, de la part d’un homme qui ne représente qu’une poignée d’activistes coupés de la réalité », selon l’un des auditeurs qui a posté un message sur la page Facebook de Radio Darom.

Quant à Yariv Oppenheimer, il a retiré le post en question de son compte Twitter.

2 pensées sur “La mère de la jeune Hallel assassinée en pleurs, face à Yariv Oppenheimer (La Paix Maintenant)

  • 5 juillet 2016 à 1:39
    Permalink

    Degoutant, ce reptesentant d’ in mouvement minoritaire, pourri par l’argent venant de l’etranger

    Répondre
  • 5 juillet 2016 à 6:00
    Permalink

    Pauvre mère ;

    ce personnage est obscène moralement et totalement pollué et devrait immigrer en Gazagstan ;

    il goutera les joies de la vraie confrontation

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *