La Marijuana estampillée produit casher par le rabbinat ! (Par Bely)

On connaissait le produit casher « Halavi », le produit casher « Parve », le produit « Casher le Pessah »,  la nourriture certifiée « Casher le Pessah » pour poissons rouges… c’est donc au tour de la marijuana de se faire  estampiller et d’entrer dans tout foyer orthodoxe qui en aurait manifesté le besoin, sans se sentir coupable.

Attention, fumer de la marijuana est intrinsèquement un problème si l’addiction à cette plante s’est installée, régit vos décisions et annihile votre volonté. Pourtant et pour faire sourire le lecteur, on aurait pu extrapoler et annoncer qu’à priori, fumer la moquette n’est pas interdit par le grand rabbinat : Qu’elle n’ait pas été reconnue casher jusqu’il y a peu de temps encore n’aurait pas dû poser de problèmes puisque les règles élaborées par les plus grandes sommités juives religieuses tournent autour d’éléments cuisinés et bus.

Mais la  marijuana n’est après tout qu’une branche laissée sécher au soleil ! Alors pourquoi ce besoin de cacherout ? « L’industrie de la marijuana médicinale est un secteur en plein essor. Selon les experts, en 2016 il faut s’attendre à une augmentation des revenus issus des ventes de ces produits sur le marché américain d’un milliard de dollars. Jolie somme lorsque l’on apprend de la « banque d’investissement Ackrell Capital » que l’année dernière, le seuil des quatre milliards de dollars avait déjà été largement dépassé…

A savoir aussi que la concurrence sur ce marché s’intensifie chaque jour. C’est pourquoi les entreprises recourent à tous les moyens possibles pour attirer plus de clients, parmi lesquels… les Juifs orthodoxes ! Pour gagner ce segment de la population américaine, les fabricants tendent à obtenir le certificat casher (le hehsher), qui classe leurs produits comme propres à la consommation.

Seul, un certain nombre de rabbins sont autorisés à accorder ces certificats et pour que le fabricant puisse obtenir le document, il doit inviter l’un d’eux à inspecter scrupuleusement son site de production. Un exemple, une société de l’Etat de l’Illinois, Cresco Labs, cherche absolument à obtenir le « hehsher » du rabbinat local, une telle autorisation promettant des gains importants à long terme.

Spécialisée dans la production d’huile de cannabis, liqueurs et autres produits issus de la marijuana, la  société Vireo a obtenu son premier certificat casher en janvier dernier du « Conseil des Juifs orthodoxes» et continue à dépenser plusieurs milliers de dollars  pour être autorisée à apposer ce précieux tampon de certification sur son flacon. Dito pour la firme de Cresco Labs dans l’état de l’Illinois également sur le point de recevoir son précieux sésame.

Comme M. Hoffnung, directeur de la société Viréo aimait à le raconter en traversant les salles  où des centaines de plants de marijuana séchaient tranquillement, tous ces rabbins avaient surtout été intéressés de connaitre la fin du processus de fabrication, à savoir quels produits chimiques étaient employés de préférence pour extraire l’huile de cannabis, quel genre de capsules étaient  utilisées dans quelles conditions et selon quel rythme, Shabbat respecté ou pas etc., etc. Sans doute ont-ils été satisfaits des réponses apportées.

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

14 pensées sur “La Marijuana estampillée produit casher par le rabbinat ! (Par Bely)

  • Avatar
    25 mai 2016 à 7 h 57 min
    Permalink

    Les juifs, toujours à la tête du progrès médical

    Répondre
    • Avatar
      25 mai 2016 à 19 h 18 min
      Permalink

      Progrès médicale ??? Vendre de la drogue est un procès médicale?

      Répondre
  • Avatar
    25 mai 2016 à 8 h 21 min
    Permalink

    Vraiment la bêtise doit absolument être reconnue « cacherout »…….

    Répondre
    • Avatar
      25 mai 2016 à 14 h 44 min
      Permalink

      Pa »cacher » pauv naze, pas « cacherout »

      Répondre
    • Avatar
      25 mai 2016 à 18 h 07 min
      Permalink

      c’est déjà fait, les rabbins reconnaissent leur propre bêtise. suffit d’un gros chèque!

      Répondre
  • Avatar
    25 mai 2016 à 8 h 41 min
    Permalink

    La thora n’interdit pas la drogue ?????? Étonnant ça ….

    Répondre
  • Avatar
    25 mai 2016 à 10 h 00 min
    Permalink

    C est une plante … Je ne vois pas pourquoi Ca ne serai pas casher … Ils précisent car C est sûrement en train D être légiféré

    Répondre
  • Avatar
    25 mai 2016 à 12 h 38 min
    Permalink

    Et qu’en est-il de l’interdiction d’ivresse?

    Répondre
  • Avatar
    25 mai 2016 à 12 h 38 min
    Permalink

    A Robert Duprat : oui, la Torah interdit la drogue.

    Répondre
  • Avatar
    25 mai 2016 à 16 h 36 min
    Permalink

    Ces rabbins qui ont envie de prendre un joint…. Trop Cool!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *