La maison de la terroriste de Anatot était déjà vouée à la destruction

L’ONG israélienne « Regavim » révèle que la maison de la terroriste de Anatot, tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats, est déjà classée comme étant une structure illégale et peut être démolie dès aujourd’hui. La famille de la terroriste de 13 ans venait de la ville de Yaata, qui est située à l’intérieur des territoires gérés par l’Autorité palestinienne dans les collines au sud de Hévron. Ils ont ensuite déménagé dans la ville arabe d’Anata près de Jérusalem. Selon la loi sur la gestion des terres, la propriété de la famille est donc une structure illégale. Les terres étaient en friche jusqu’en 2008, lorsque de nombreux bâtiments illégaux ont été construits. La construction a été faite sans l’autorisation des propriétaires et apparemment c’est une tentative d’accaparement des terres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *