La main dans le sac. L’officine de l’Onu épinglée pour sa haine d’Israël

L’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA), qui est au service des réfugiés palestiniens, a admis que son matériel éducatif contient des exhortations à la violence, aux discours de haine et au terrorisme qui violent les règlements de l’ONU.

Le Commissaire général de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, a admis que du matériel «inapproprié» avait en effet été distribué à plus de 300 000 étudiants confiés à l’UNRWA.

Lazzarini a déclaré que depuis, de nouveaux documents conformes aux valeurs de l’ONU ont été distribués. Il n’a pas montré de preuve de ce nouveau matériel, ni expliqué comment l’organisation des Nations Unies collectera le contenu préjudiciable de plus de 300 000 foyers d’étudiants palestiniens.

Sa déclaration est intervenue un jour après la publication d’un rapport du groupe IMPACT-se (Institut de surveillance de la paix et de la tolérance culturelle à l’école) examinant les documents de l’UNWRA.

Le rapport, qui contient le tout premier audit du matériel éducatif produit par l’UNRWA, a révélé un contenu extrémiste qui n’est pas conforme aux normes de l’ONU ou aux principes déclarés par l’UNRWA.

IMPACT-se est une organisation de recherche, de politique et de plaidoyer qui surveille et analyse l’éducation. Il utilise les normes internationales sur la paix et la tolérance telles qu’elles découlent des déclarations et résolutions de l’UNESCO pour déterminer leur respect et plaider en faveur d’un changement si nécessaire.

Glorification du djihad

Le rapport a révélé que le matériel produit par l’UNRWA encourage la violence, glorifie le djihad et le martyre, efface Israël, membre de l’ONU, des cartes et reproduit des diffamations et des complots qui alimentent l’hostilité et l’intolérance.

Le porte-parole de l’UNRWA, Sami Mashasha, a publié une déclaration  confirmant que le contenu identifié par IMPACT-se comme problématique provenait  en fait de brochures étiquetées par l’UNRWA distribuées à des centaines de milliers d’étudiants palestiniens.

 » Ces matériels soulèvent de sérieuses questions sur les affirmations antérieures de l’UNRWA selon lesquelles ils ont formé des dizaines de milliers de leurs enseignants à empêcher l’enseignement de contenus haineux.

«Après des années à entendre les affirmations de l’UNRWA selon lesquelles il n’enseigne pas la haine et a mis en place des garde-fous, nous avons pour la première fois jeté un coup d’œil derrière le rideau et ce que nous voyons est choquant», a déclaré Marcus Sheff, PDG d’IMPACT-se.

Il a ajouté: «  Une organisation des Nations Unies a créé du matériel pédagogique radical qui promeut la violence, la haine et les diffamations de sang, l’a systématiquement distribué à plus de 300000 écoliers et n’a pas présenté de plan sur la façon dont ils le récupéreront, voire pas du tout.  »

 » Il est temps pour l’UNRWA de dire enfin clairement son enseignement du programme radical palestinien. Les platitudes sur la suppression du matériel problématique de l’Autorité palestinienne ne suffisent plus lorsque l’UNRWA fait elle même partie du problème. »

4 pensées sur “La main dans le sac. L’officine de l’Onu épinglée pour sa haine d’Israël

  • Avatar
    19 janvier 2021 à 9 h 45 min
    Permalink

    Soit il ne savent pas ce qui est édité en leur nom et sont donc des incompétents, soit ils cautionnent ce qui est édité en leur nom et sont des complices d’instigation à l’assassinat.

    Dans les deux cas, ils doivent être sanctionné par au moins la démission de leurs fonctions.

    Répondre
  • Avatar
    19 janvier 2021 à 19 h 54 min
    Permalink

    Non pas sanctionné par la démission mais la disparition de cette organisation coupable de milliers de morts !!!
    Il y a longtemps qu’on sait que des armes étaient cachées et des djihadistes se réfugiaient au sous sol de cette UNWRA !

    Répondre
  • Avatar
    20 janvier 2021 à 14 h 04 min
    Permalink

    L’UNWRA serait une officine terroriste ? Mais qui peut croire une histoire pareille ?

    Répondre
    • Avatar
      24 janvier 2021 à 21 h 33 min
      Permalink

      Il faut supprimer cette société qui enseigne la haine d’ Israël ; ils ont un pays, la Jordanie ; et l’ONU le sait on ne peut créer un état dans la région ; le partage des terres a été fait suite à la chute de l’ empire ottoman dans les années 1920 ; la création de la Jordanie et autres pays ; il y a 47 pays musulmans ; un seul Juif ; cela suffit ;des soit disant réfugiés ;cela ne dure pas 72 ans ???

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *