La loi anti prostitution adoptée en Israël

ET voilà qui est fait : Israël vient de voter une loi interdisant le trafic d’êtres humains ! Sonnez trompettes, battez tambours, pour être plus précis, Israël est le dixième pays au monde à avoir voté cette loi, ce qui laisse pantois quant à l’attitude des autres nations.

« On ne fait pas carrière dans la prostitution » a déclaré Shuli Moallem-Rafaeli, députée et l’une des initiatrices de la nouvelle loi. « Chaque personne s’adonnant à la prostitution s’est trouvée prise dans la spirale tragique de la pauvreté et de l’abus ».

Selon les Nations unies et le Conseil de l’Europe, la traite des êtres humains serait la troisième forme de trafic la plus rémunératrice dans le monde après le trafic de drogue et la contrefaçon avec un profit qui se monterait à plus de 32 milliards de dollars par an.

Le nombre de personnes recrutées et exploitées à travers le monde chaque année est estimé à 2,5 millions de personnes, principalement des femmes et des enfants. (La Suède est le seul pays où l’achat de services sexuels soit prohibé en toutes circonstances).

En Israël ce sont près de 14.000 personnes qui travaillent dans le secteur de la prostitution dont 3.000 mineurs. D’après une enquête du ministère des Affaires sociales, 76 pour cent des personnes interrogées arrêteraient la prostitution si elles le pouvaient.

Faciliter le retour à une vie normale

Autre « détail » incroyable : L’espérance de vie moyenne des travailleurs du sexe en Israël est de 46 ans alors que l’espérance de vie moyenne de la population est de 82 ans.

Ainsi depuis quelques jours la Knesset a mis en place tout un programme pour faciliter le retour à une vie normale de ces « travailleurs du sexe ».

Pour ce faire il a débloqué un budget de 90 millions de shekels (environ 21 millions d’euros) pour les aider dans la recherche d’un emploi « normal », d’un hébergement temporaire, une aide au logement ainsi qu’une sorte de versement mensuel (des indemnités chômage volontaire ?)

Corolaire incontournable à l’encontre des proxénètes de tous horizons, la nouvelle loi interdisant l’embauche de travailleurs du sexe et rendant donc la prostitution illégale :

Les contrevenants à cette loi seront passibles d’une amende pouvant atteindre 75.000 shekels (environ 18 000 euros)…

Dont on peut dire que c’est encore trop peu cher payé le malheur fait à autrui.

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *