La leader juive américaine anti-Tsahal se répand en complaintes pour son mauvais accueil en Israël

Elle en fait des tonnes pour se plaindre de son accueil glacial à l’aéroport Ben Gourion…Jennifer Gorovitz, vice-présidente de l’ONG américaine « New Israel Fund », venue en Israël pour critiquer Tsahal, ne décolère pas d’avoir été accueilli si fraîchement et trouve dans le journal Haaretz une oreille attentive à ses plaintes…

Jennifer Gorovitz, 50 ans, est une dirigeante associative juive très proche de l’administration Obama, dont elle partage les critiques à l’encontre de l’Etat juif. Elle fait partie depuis longtemps de la communauté juive de San Francisco. Elle ne décolère pas de ses 3 interrogatoires successifs subis la semaine dernière à l’aéroport de Tel Aviv, ainsi que les questions pour savoir si elle travaillait avec des associations palestiniennes, et les réflexions faites par ses interlocuteurs successifs.

Fervente soutien de l’association « Break the silence » dont le but est de nuire à Tsahal, elle ne comprend pas la longue attente dans le doute sur le fait qu’on la laisserait entrer. Quand elle a dit que son association soutenait la société civile israélienne, il lui a été rétorqué « La société civile palestinienne, vous voulez dire ! »

« En tant que Juive ayant passé ma vie dans la communauté juive américaine, je ne pensais pas que cela puisse m’arriver un jour », écrit-elle dans Haaretz.

« Et pour la première fois, il m’a été donné de comprendre ce que vivent les Palestiniens, les Arabes, les Musulmans et autres non-Juifs qui veulent entrer en Israël ou en partir. »

« La similitude avec ce que deviennent les USA sous la présidence de Trump était frappante », ajoute-t-elle, en concluant : « Mais je dois dire que j’ai été un peu naïve car la liberté d’expression se réduit considérablement en Israël et la répression commence à frapper tous ceux qui ne parlent pas d’une même voix sous le gouvernement Netanyahou. Il faut voir également comment sont traités les citoyens arabes ou éthiopiens quand ils manifestent » ».

« La sécurité aux frontières, conclut-elle, devrait servir à nous protéger tous, et non à nous discriminer, à nous humilier et à nous harceler sur des bases religieuses, ethniques ou politiques. Mais on ne parviendra pas à me faire abandonner, ni à moi, ni à mes collègues, notre attachement aux valeurs d’égalité et de démocratie pour tous les citoyens ».

17 pensées sur “La leader juive américaine anti-Tsahal se répand en complaintes pour son mauvais accueil en Israël

  • 15 février 2017 à 9:42
    Permalink

    il fallait qu elle reste chez elle bravo Israel

    Répondre
  • 15 février 2017 à 9:45
    Permalink

    Il n’était pas question d’interdire l’entrée du territoire aux boycotteurs et aux ennemis d’israël ???

    Répondre
    • 15 février 2017 à 10:44
      Permalink

      Et pourquoi pas vous aimeriez que quiconque vous crache au visage et après vous le receviez dans votre Baita

      Répondre
  • 15 février 2017 à 10:46
    Permalink

    Sale pute tu t’es trompé de destination en laissant tes lunettes aux chiottes tu n’as pas lu que c était gaza grosse truie

    Répondre
  • 16 février 2017 à 12:12
    Permalink

    Qu’attend-on pour fermer définitivement l’édition du journal Aaretz et de détruire ses locaux puants au bulldozer????

    Répondre
  • 16 février 2017 à 12:15
    Permalink

    Richard j’aurai pas mieux dit que toi!!!!!!!

    Répondre
  • 16 février 2017 à 12:19
    Permalink

    …Il est normal qu’on rentre dans les pourritures palestiniennes lorsque ces dernières font des attentats ignobles jusque que sur des bébés Juifs et des vieilles Juives de 85 ans qui se font poignarder dans le dos!!……On trouve même en Israel que notre gouvernement n’en fait pas assez pour les éclater d’obus a chaque attentat qu’ils nous concoctent avec Abbas qui planifie les heures les lieux et les manières de tuer !!!

    Répondre
  • 16 février 2017 à 1:03
    Permalink

    Et 1 traitre de plus !!!! Qu’elle aille donc faire un tour à Gaza et qu’elle y reste

    Répondre
  • 16 février 2017 à 1:12
    Permalink

    Tu n’as rien à faire en Israël va voir si l’herbe est plus verte ailleurs !!!!

    Répondre
  • 16 février 2017 à 6:37
    Permalink

    On aurait du lui mettre un tapis rouge avec des clous

    Répondre
  • 16 février 2017 à 10:15
    Permalink

    Hihihi LOL de LOL

    A lire tous ces commentaires, on ne pourra pas dire qu’elle n’a pas été jugée d’une manière unanime .

    Allez moi aussi je dirai qu’on devrait la pendre … C’est bientôt Pourim

    Répondre
  • 16 février 2017 à 3:31
    Permalink

    C’est drôle mais moi je suis très fière d’être en Israël et de vivre parmi mon peuple. Du fait que cela a donné un sens à ma vie et à celle de ma famille. Du fait de vivre dans la continuité de son histoire…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *