La Knesset approuve des sanctions plus sévères aux lanceurs de pierres

L’amendement à la loi existante permet à un tribunal de condamner les émeutiers à jusqu’à 10 ans de prison, même sans preuve de l’intention de causer des dommages corporels ou matériels.

La législation, visant à imposer des peines plus sévères aux lanceurs de pierres, a passé le dernier obstacle lundi soir à la Knesset après les deuxième et troisième lectures, ce qui en fait une loi. Le projet de loi, proposé par l’ancien ministre de la Justice, Tzipi Livni, puis promu dans les mêmes termes par son successeur, Ayelet Shaked, a été adopté par 69 députés votant en sa faveur, comprenant les députés du « Camp sioniste« , contre 17 députés qui étaient contre la loi (11 voix de la Liste arabe, et 6 du Meretz).

La nouvelle loi est un amendement à la loi existante, et sert à clarifier, non pas les intentions mais les actes. Principalement, elle définit que les jets de pierres sur la police avec l’intention de toucher des officiers ou les empêchant de faire leur devoir, sont considérés comme des délits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *