La justice française donne raison à une salafiste et lui offre 1500 euros pour rembourser ses frais

L’extrémiste musulmane assignée à résidence avait plaidé les droits de l’homme auprès des juges français, et ses arguments ont finalement porté. « Ce qui m’a choquée ici, c’est qu’on m’accuse de faire partie d’un groupe terroriste », s’insurgeait une jeune femme de 18 ans. Placée sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire dont elle demandait l’annulation, la jeune femme se revendiquant du salafisme a obtenu une décision en sa faveur, contre la requête du rapporteur public. La jeune majeure, 18 ans, obtient aussi une somme de 1 500 euros pour rembourser ses frais d’avocat…qui seront donc payés par les contribuables français…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *