La Justice française décide : le terroriste de Dijon était un fou

Le procureur de la ville française de Dijon, Marie-Christine Tarrare, a déclaré que le conducteur terroriste qui a heurté 13 piétons hier en criant Allah Houakbar a une longue histoire de maladie mentale grave et aucun lien avec le terrorisme. L’homme de 40 ans a admis son rôle dans l’attaque. Mais il va plaider l’irresponsabilité vu ses antécédents psychiatriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *