La « Hatikva » étonnante de Jan Koum, fondateur de l’appli Whatsapp.

Lors du tournoi de judo du Grand Chelem d’Abu Dhabi, les judokas israéliens n’avaient pas été autorisés à montrer un quelconque signe d’appartenance à l’état d’Israël. Pas d’insigne sur leurs kimonos, aucune étoile de David, et interdiction pure et dure de faire retentir l’hymne national israélien (Hatikva). L’affaire a fait couler beaucoup d’encre, pas étonnant que Jan Koum  juif d’origine Ukrainienne qui a fondé l’application Whatsapp en 2009,  s’en mêle ! Lire la suite sur israelvalley.com